Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

6 bienfaits insoupçonnés du tricot sur notre santé.. Tricoter pour être en bonne.santé!



Si tricoter ne faisait pas partie de votre liste à faire avant vos 30 ans, vos 40 ans, ou encore vos 75 ans… Et bien, vous devriez peut-être reconsidérer votre « To do list » parce que le tricot n’est plus associé qu’aux personnes âgées.

Le tricot est maintenant reconnu comme une activité ayant des bienfaits pour la santé physique et mentale. Et lorsque vous découvrirez ces 6 bienfaits, vous voudrez peut-être « booker » votre 1er rendez-vous pour un cour de tricot dans une des écoles les plus cool de votre région! Parce que oui, des boutiques de tricot au Québec, qui offrent des leçons de tricot, on en trouve un peu partout et des magnifiques! Et de la superbe laine qui ne pique pas pour fabriquer des vêtements qu’on pourra ensuite porter, aussi!

 1) L’estime de soi: 

 Tricoter vous rendra fier quand vous aurez accompli un projet. Peu de gens savent tricoter. Alors terminer et présenter une pièce à quelqu’un qui n’a aucune espèce d’idée de comment on fait un vêtement en tricotant, c’est un peu comme lui faire un tour de magie. Mais nul besoin du regard des autres pour être fier. Le simple fait de réaliser un accomplissement rend fier de soi. Vous serez fier de vous, même si vos premières chaussettes ne sont pas parfaites! Parce que vous les aurez faites, de A à Z.



2) Tricoter est aussi bénéfique que de méditer: 

 Une fois qu’on maîtrise bien le tricot, il est aussi bénéfique de tricoter que de méditer. Parce que c’est un passe-temps relaxant et reposant. Quand on réalise un projet simple, les mailles sont toujours les mêmes, alors c’est simple à créer. On peut donc se laisser aller mentalement et laisser aller notre mémoire des gestes travailler comme un automatisme. Les mouvements répétitifs procureront au corps et à l’esprit un effet relaxant et aussi bénéfique qu’une séance de médiation. Mais vous aurez en plus une belle couverture de tricotée en prime.



3) Réduire les symptômes de l‘anxiété, du stress et de la dépression: 

 Les mouvements répétitifs, rythmés et la concentration requise pour faire du tricot aident à détourner votre attention de tout ce qui vous rend anxieux, stressé ou qui cause la dépression. En pensant à autre chose, vous chasserez les idées négatives. Tricoter est une activité positive et en quelques minutes à répéter ces mouvements répétitifs, le tricot contribue à diminuer le rythme cardiaque et à abaisser la pression artérielle. Dès que les premiers symptômes d’anxiété ou de dépression apparaissent, agrippez vos aiguilles et tricotez.



4) Tricoter développe les fonctions psychomotrices: 

 Tricoter stimule tout le cerveau: le lobe frontal, qui gère le langage et la planification. Le lobe pariétal, il est notamment impliquée dans la perception de l’espace et de l’attention. Le lobe occipital, qui traite l’information visuelle. Il permet la reconnaissance des orientations et des contours des images. Le lobe temporel, qui stock les souvenirs et l’interprétation du langage et des sens et le cervelet, qui coordonne la précision et la planification des geste et des mouvements.

 Le tricot est une activité parfaite pour stimuler les personnes atteintes de Parkinson. Elle permet d’améliorer l’habilité motrice des personnes atteintes et leur faire oublier certains symptômes, parfois douloureux.



5) Tricoter ralentit le déclin cognitif:

 Personne ne veut vieillir. Étrangement, si on ne veut pas vieillir trop jeune, une bonne façon de s’aider, serait de commencer à tricoter le plus jeune possible!

 Le tricot permet d’améliorer vos fonctions motrices et votre humeur. Il stimule aussi votre cerveau afin de le maintenir en bonne santé comme n’importe quel muscle de votre corps. Au gym le jour, le tricot le soir. Plus vous solliciterez votre cerveau, plus il restera en bonne santé longtemps. Selon plusieurs études récentes, les personnes âgées qui pratiquent des travaux manuels tel que le tricot ont 30 à 50% moins de chance de développer des déficiences cognitives légères par rapport aux personnes âgées qui ne pratiquent aucun travaux manuel.



6) Tricoter aide à prévenir l’arthrose: 

 Un peu comme pour le cerveau, le fait de maintenir les articulations en mouvements vous assure de les tenir en bonne santé. De nombreux médecins considèrent que le tricot est une méthode douce pour renforcer le cartilage au lieu de le fragiliser, chose qui se produit naturellement en vieillissant.

 Si vous souffrez d’arthrite ou d’arthrose et que vous avez de plus en plus de mal à tricoter, trempez vos mains dans l’eau chaude avant de tricoter. Mais continuez que tricoter tant et aussi longtemps que vous le pourrez. L’exercice est, et sera toujours le meilleur remède. Cesser de bouger ne fera qu’empirer la situation.

 

Source: comment-economiser.fr
Crédit Photo: images-na.ssl-images-amazon.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.