Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Indices précoces d’insuffisance cardiaque



Voici quelques indices précoces d’insuffisance cardiaque

Parmi les symptômes avant-coureurs d’une insuffisance cardiaque nous pouvons ressentir une fatigue aigüe sans raison apparente, une prise de poids inexplicable ou un manque d’appétit, bien que cela puisse être dû à d’autres pathologies.

 

 

1. Le besoin d’uriner pendant la nuit

Se lever pour uriner la nuit plus d’une fois n’est pas normal.

Bien que ce symptôme puisse être dû à plusieurs raisons (un problème rénal, une infection, des problèmes de prostate…), l’insuffisance cardiaque est aussi un facteur à prendre en compte.

  • Lorsque nous nous couchons, le liquide accumulé dans les extrémités inférieures dû à l’insuffisance cardiaque peut revenir vers le flux sanguin et être capté par les reins pour s’éliminer dans l’urine.
  • Nous ne devons pas oublier que cette maladie a tendance à agrandir la chambre du cœur dans un essai presque désespéré pour pomper plus de sang. Cependant, cela provoque aussi une rétention de liquides.
  • Si, d’un jour à l’autre, nous remarquons que nos habitudes quand nous allons aux toilettes changent, le mieux est d’en parler à un-e médecin.

 

2. L’insuffisance cardiaque et la perte d’appétit

Voilà un autre symptôme qui peut être lié avec beaucoup d’autres troubles ou problèmes sans gravité excessive.

Cependant, quand le cœur arrête de pomper à un rythme et à un fréquence normale, l’accumulation de liquides se produit aussi dans l’appareil digestif et dans le foie.

On se sent généralement repu-e-s et sans appétit. D’ailleurs, nous nous sentons rassasié-e-s avec des quantités chaque fois plus petites.

3. Une fatigue constante

La fatigue apparaît sans que nous fassions un effort considérable. Ce qui auparavant ne nous supposait aucun effort, devient dorénavant extrêmement dur et nous laisse sans air ni respiration.

  • Monter un escalier, porter des choses lourdes, sortir faire ses courses et même parler longtemps, nous épuise.
  • L’insuffisance cardiaque réduit la capacité de pompage du cœur, et provoque que moins de sang arrive aux muscles.
  • Nous pouvons imaginer ce que cela suppose pour notre organisme : nous recevons moins d’oxygène et moins de nutriments.
  • Les muscles se surchargent, des crampes apparaissent, la douleur et cette fatigue extrême.

4. La prise de poids inexplicable

Cela peut sembler contradictoire, car, si nous mangeons moins, pourquoi avons nous pris des kilos ? La réponse, une fois de plus, se trouve dans la rétention des liquides.

  • La majeure partie de ce volume corporel n’est pas dû à la graisse, mais aux liquides.
  • Dans le cas de constater que nous prenons plus de deux kilos en moins d’une semaine, nous devrons le communiquer immédiatement à notre médecin.
  • De cette manière, il est bon de savoir qu’avec un traitement spécifique et un régime, ces kilos en trop disparaîtront et nous pourrons récupérer notre ligne.

 

5. Chevilles enflées

Les chevilles enflées peuvent être la conséquence de divers facteurs (le surpoids, tomber enceinte, les varices…)

  • Toutefois, s’il s’agit d’un problème constant au quotidien, nous devons savoir que c’est une chose normale. Il est nécessaire de faire un diagnostic pour en découvrir la cause.
  • Cette inflammation ou œdème peut s’étendre des chevilles aux jambes. La plupart du temps, il s’agit d’un signe d’insuffisance cardiaque, rénal ou hépatique.

Ce sont des problèmes que nous devons communiquer à notre médecin.

 

6. La dyspnée ou l’essoufflement

La dyspnée ne fait pas référence uniquement à une accumulation de liquide. Nous parlons aussi d’une congestion dans les poumons.

  • Il est important de se rappeler que, si nous accumulons du liquide dans les poumons, l’échange d’oxygène ne sera pas possible, donc, il s’agit déjà d’un symptôme grave.
  • Il est commun que la dyspnée apparaisse au début lors d’occasions très particulières : lorsque nous faisons du sport ou, même, en nous levant du lit.
  • Lorsque l’on est allongé-e-s, le liquide a tendance à « noyer » les poumons ; par conséquent, nous avons du mal à respirer.

Nous ne devons jamais considérer normal ce genre de symptômes. Si la respiration nous manque pendant quelques secondes, mais tous les jours, en nous levant, il est préférable de consulter notre médecin.

 

En cas de doute consulter votre médecin et, dans tous le cas il est important de consulter son médecin régulièrement

 

Partagez avec vos amis c’est important

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.