Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Beau geste : Les bleus offrent des voiturettes aux enfants malades de Créteil



 L’équipe de France de football a offert quatre voiturettes au service pédiatrie de l’hôpital intercommunal de Créteil. 

L’équipe de France a offert quatre voitures électriques au service pédiatrie de l’hôpital intercommunal de Créteil. Un dispositif qui permet de limiter le stress des malades avant d’arriver au bloc.

Les premiers supporteurs des Bleus ? Ils sont ici, au service pédiatrie du centre hospitalier intercommunal de Créteil. Ce mardi encore, ils suivront avec attention la demi-finale. Et à ceux qui en douteraient, il suffit de regarder tous les fanions et drapeaux tricolores, les ballons et stickers déployés dans les couloirs. Non pas, parce que le personnel est spécialement fan de foot. Mais parce que l’équipe de France, avant de partir en Russie pour le Mondial, a offert quatre voiturettes électriques destinées aux petits malades du service.



« On ne s’y attendait pas du tout, c’est un beau cadeau », explique-t-on à l’hôpital. Depuis deux ans, le centre hospitalier réfléchissait à se doter de ces voitures pour enfants, à l’instar d’autres établissements. Un dispositif qui permet de limiter le stress des jeunes enfants. « C’est un bon moyen de dédramatiser le départ au bloc, confirme le Dr Jamil Amhis, chef de service de chirurgie pédiatrique. C’est ludique et ça leur fait oublier l’opération. » Chaque année, le service enregistre 1 000 passages en ambulatoire.

Six autres véhicules à venir

C’est par l’entremise de la Fédération hospitalière de France que le CHIC a réceptionné la semaine dernière les quatre Volkswagen (le sponsor des Bleus) Touareg blanches floquées « Avenir bleu ». Et mercredi, pour remercier, le personnel a tourné une petite vidéoenvoyée sur les réseaux sociaux pour encourager les Bleus, avant les quarts de finale. Ce jour-là, d’ailleurs, les enfants se sont précipités sur les bolides. « Un enfant avec sa jambe dans le plâtre a même réussi à monter à bord, son père tenant derrière lui la perfusion », se souvient-on à l’hôpital.

En fonction des âges ou des pathologies, les petits patients pourront conduire leur auto de la chambre jusqu’au bloc, ou seront guidés par télécommande par les brancardiers.



A l’automne, un parcours façon sécurité routière avec marquage au sol, panneaux et feu tricolore sera matérialisé. Un petit parking devrait aussi être pensé pour garer les voitures au bloc et les ramener. « On devra surtout faire attention. A cause de leurs pathologies, tous ne pourront pas y aller. »

 

Source 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.