Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Une Canadienne de 16 ans meurt dans son sommeil à cause de son tampon hygiénique.



Une Canadienne de 16 ans meurt dans son sommeil à cause de son tampon hygiénique.

Une adolescente de la Colombie-Britannique a été trouvée morte dans son lit alors qu’elle effectuait un voyage scolaire. Selon le rapport du coroner, il semblerait que l’adolescente est décédée des suites d’un choc toxique.



C’est en mars 2017 que Sara Manitoski participait à une sortie scolaire à Hornby Island sur l’île de Vancouver.

Selon un rapport du bureau du coroner publié lundi, les amis de la jeune Sara croyaient qu’elle était restée endormie dans sa petite cabine lorsqu’ils sont partis déjeuner. Mais à leur retour, la jeune Sara dormait toujours, et ce, même si son alarme de réveil sonnait.

Des employés de l’école secondaire Georges P. Vanier ainsi que des étudiants ont donc tenté d’effectuer les manoeuvres de réanimation sur la jeune fille, mais à l’arrivée des secours, ceux-ci ont malheureusement dû déclarer le décès de Sara. Elle n’avait que 16 ans.

Le rapport explique que la cause du décès serait vraisemblablement reliée à un tampon hygiénique qui aurait causé chez la jeune fille un choc toxique.

Dee Hoyano, du Island Health Medical Health Officer, a expliqué à CTV: « Nous savons que c’est relié à un choc toxique. Et faut-il le rappeler, c’est très rare comme phénomène. Nous savons pour qu’un choc toxique se produise, il faut qu’à la base la patiente soit déjà porteuse d’une certaine bactérie. Sinon, il ne faut pas oublier que pour développer un choc toxique, il faut qu’il y ait une utilisation prolongée d’un tampon, ce qui généralement, n’est pas très commun. »

Rappelons qu’un choc toxique est causé par la présence d’un staphylocoque doré.

Selon Wikipédia, on décrit le syndrome du choc toxique (SCT) comme étant « une maladie infectieuse rare et aiguë, potentiellement létale, causée par une toxine bactérienne qui pénètre dans la circulation sanguine à la suite d’une infection par un agent pathogène. » La toxine en question est appelée TSST-1 et elle est un des nombreux facteurs de virulence associés au staphylocoque doré.



Les symptômes associés à ce syndrome peuvent ressembler à ceux de la grippe.

À titre d’exemple, une personne qui en est atteinte pourrait ressentir de la fièvre extrême, des nausées, des vomissements, des étourdissements, des coups de fatigue et même des problèmes d’orientation.

Des responsables d’organismes de santé ont expliqué qu’ils multiplieraient dans les prochains mois les stratégies afin de sensibiliser les adolescents à l’importance de bien utiliser des tampons hygiéniques. Le syndrome de choc toxique se produit généralement en raison d’un tampon hygiénique qui a été utilisée sur une trop longue période. En sensibilisant davantage les jeunes femmes à cet effet, cela pourrait contribuer à réduire les chances qu’un tel incident ne se reproduise.


Source: CTV News
Crédit Photo: Courtoisie

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.