Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Coca-Cola reconnaît produire 3 millions de tonnes de plastique par an



Sam,

Le groupe Coca-Cola a révélé à une association britannique qu’il produit 3 millions de tonnes de bouteilles en plastique chaque année, soit 200.000 bouteilles par minute.

Des bouteilles Coca-Cola en plastique
Des bouteilles Coca-Cola en plastiqueCrédit : DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

3 millions de tonnes de bouteilles plastique produites par an, c’est le chiffre démentiel révélé par Coca-Cola. En s’appuyant sur ce chiffre mesuré en 2017, le Guardian estime que cela représente 180 milliards de bouteilles en plastique chaque année soit 200.000 par minute et plus d’un cinquième de la production mondiale. 

Dans un contexte d’attention accrue sur le protection de l’environnement, la fondation Ellen MacArthur a publié hier un rapport sur les efforts des entreprises du secteur agro-alimentaire pour réduire l’usage du plastique et favoriser le recyclage. Sur les 150 entreprises engagéesauprès de l’association caritative britannique, seules 31 ont accepté de dévoiler le chiffre de leur production annuelle de plastique.

Parmi les autres grands groupes a avoir transmis l’information, Nestlé, qui a indiqué produire 1.7 million de tonnes d’emballage plastique par an. En tout, les 31 entreprises qui ont joué le jeu de la transparence produisent 8 millions de tonnes de plastique chaque année. À lire aussi

À quoi s’engagent les entreprises ?

Le fondation demande aux 150 mastodontes de l’agro-alimentaire de faire leur possible pour respecter trois engagements. Le premier est »d’éliminer les emballages en plastique inutiles ». Le second, « d’innoverpour faire en sorte que 100% de ces emballages puissent être réutilisés, recyclés, ou compostés facilement et en toute sécurité d’ici 2025″. Enfin, le dernier veut « aboutir à une économie circulaire en augmentant de manière significative le volume de plastique réutilisé ou recyclé ». 

Citée par le quotidien britannique, une responsable de la fondation juge que les initiatives des entreprises vont dans le bon sens mais qu’elles doivent presser le pas. « Elles sont encore loin d’être à la hauteur du problème, en particulier sur la question de l’élimination des emballages inutiles et du progrès vers des matières réutilisables », note Sander Defruyt. 

Source :RTL.fr

crédit photo : AFP

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.