Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Doubs : la justice veut détruire sa cabane perchée dans les arbres



Sam,

La cabane de Xavier Marmier est celle dont tout le monde a un jour rêvé : elle est perchée dans les arbres, elle surplombe un joli paysage, elle est parfaitement autonome, et elle est belle. Seulement voilà, il va falloir la détruire… Ainsi en a décidé la justice, saisie par le nouveau maire du village. Cependant, tout espoir n’est pas encore perdu. Explications.

L’histoire se passe dans une forêt de Cléron, dans le Doubs. C’est ici, avec sa compagne, que Xavier Marmier (ancien monteur de chapiteau pour le cirque Plume), a décidé de bâtir son propre logement, dans un arbre, avec l’accord tacite du maire de l’époque.

En 2011, après trois ans de travaux, Xavier et sa compagne s’installent dans la cabane d’une surface habitable de 40m2. Mais les années passent et les maires se succèdent. Et en 2014, Alain Galfione, le nouveau maire de Cléron, propose à Xavier de faire une demande de permis de construire. Il adresse sa demande mais la réponse est négative.

En juillet 2016, une décision de justice du Tribunal de Grande Instance avait donné raison à Xavier Marmier. De plus, en avril 2018, le tribunal administratif condamne la commune de Cléron en première instance à verser 1 000 euros au propriétaire de la cabane.

Mais la municipalité dépose finalement un recours, et le 26 mars dernier, la cour d’appel a infirmé la décision de première instance, plongeant l’amoureux de la nature dans un réel désarroi. « Le juge d’appel a infirmé le jugement précédent et me condamne à tout remettre en état dans les six mois avec une amende de 100 € par jour supplémentaire », explique Xavier, qui souhaite saisir la Cour de cassation à Paris.

« L’érection de constructions en pleine campagne, dans le site naturel de la vallée de la Loue classé en zone Natura 2000 qui doit rester libre de toute construction et, qui en outre, est répertorié en aléa très fort de risque de glissements de terrain, lui cause nécessairement préjudice », précise l’arrêt du 26 mars 2019.


Crédits photo : Facebook Cabane En Danger

Un coup dur pour Xavier Marmier, qui a six mois pour déconstruire sa cabane écolo et payer la somme de 3 000 euros à la commune de Cléron, pour les frais de justice.Likez cet article sur Facebook

Source : France 3

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.