Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

En 1911, une canicule de 70 jours touchait la France et faisait plus de 40.000 morts



Sam,


(ARCHIVES/AFP/Getty Images)

En juillet 1911, une vague de chaleur exceptionnelle a déferlé sur l’Europe, après avoir fait des dizaines de morts aux États-Unis. Les 22 et 23 juillet 1911, 38 °C ont été relevés à Lyon, Bordeaux et Châteaudun. En août, à Paris, les températures étaient supérieures à 30 °C pendant 14 jours. La canicule durera au total 70 jours.

En 1911, pendant quinze jours d’affilée, le thermomètre parisien a refusé de descendre sous la barre des 30 °C. « La chaleur bat nos murs, se répand sur le pavé de Paris ses éclaboussures de feu, dessèche les gosiers, brûle les crânes, et donne aux plus joyeux comme une envie de pleurer », décrit avec emphase le Figaro du 29 juillet.Voir l’image sur Twitter

La «plus haute température que le thermomètre enregistre depuis 1757…sous Louis XV »

« Lorsque le mois de juillet est chaud, le mois d’août est frais », se rassurait-t-on, raconte Le Parisien. Or le mois d’août sera l’un des mois les chauds de l’histoire, en particulier à Paris avec treize jours consécutifs de températures supérieures à 30°. L’observatoire de Montsouris marque 37°7 le 10 août 1911, la «plus haute température que le thermomètre enregistre depuis 1757…sous Louis XV», rapporte Le Figaro.Voir l’image sur Twitter

La canicule aura duré en tout 70 jours de juillet à septembre 1911. Elle fit plus de 40.000 morts en France, principalement des enfants en bas âge (29.000) et pour un quart des personnes âgées. Ce sont les moins de deux ans qui ont le plus souffert à l’été 1911, décédant des suites de diarrhées… à cause du lait de leur biberon.

En effet, beaucoup de mères ayant abandonné l’allaitement au sein, cette épidémie va de pair avec celle qui sévit chez les vaches laitières. Cet été là, le lait est effet de plus en plus mauvais et peu nourrissant, les fermiers donnant trop de tourteaux, pulpes et betteraves pourries à leurs animaux, explique le site Sciencepost.fr

Source : epochtime.fr

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.