Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Essonne : les pompiers en colère manifestent, le département leur répond



Sam,

Ce lundi, 150 pompiers ont défilé dans la rue à Evry pour réclamer des moyens supplémentaires. François Durovray, le président (LR) du conseil départemental, a reçu une délégation et présenté quelques solutions.




Ils ont bloqué le boulevard des Champs-Elysées. Près de 150 pompiers de l’Essonne, en grève dans leurs centres de secours depuis plusieurs semaines en appliquant le service minimum, ont décidé de manifester ce lundi vers 14 heures.

Le cortège au slogan « SDISCOUNT », parodiant l’enseigne Cdiscount, a réclamé des moyens supplémentaires pour le service départemental d’incendie et de secours (Sdis). « Nous n’avons plus les moyens de faire face au nombre d’interventions, en hausse de 10 %, avec des effectifs en baisse d’autant », détaillent les syndicats.

Après avoir aussi déambulé sur la Nationale 7, bloquant l’axe durant quelques minutes jusqu’à la pagode, les pompiers en colère ont été reçus par le président du conseil départemental qui gère le budget des soldats du feu.

« Nous allons investir 1,5 M€ pendant trois ans »

« C’est une situation inédite et on comprend les pompiers, affirme François Durovray, le président (LR) du Département. Cette hausse des interventions découle des carences des ambulances privées et du Samu.



Et nous nous devons de trouver une solution pérenne. Grâce à un effort de l’Agence régionale de santé, nous allons pouvoir investir 1,5 million d’euros pendant trois ans. Et puis 80 pompiers vont être embauchés.

C’est prévu depuis le printemps. Mais il faut le temps que ça se mette en place. 45 sont là ou vont arriver dans les prochaines semaines. On fait tout ce qu’on peut. »

De leur côté, les syndicats restent encore circonspects : «Aucune réponse concrète et immédiate n’a été apportée. Notre mouvement continue…»



Source : Leparisien.fr
Source photo : LP

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.