Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Ce garçon autiste de 14 ans a été roué de coups par un autre adolescent pendant que ses camarades riaient



Sam,

 

Ce garçon autiste de 14 ans a été roué de coups par un autre adolescent pendant que ses camarades riaient



Des images choquantes circulent sur la toile. On peut y apercevoir Mackenzie Maelor, un jeune garçon de 14 ans, agressé par un autre adolescent « apprenti boxeur » devant une gare. Cet acte est d’autant plus scandaleux que Mackenzie souffre d’autisme, un trouble neurocomportemental qui handicape et limite la vie du jeune adolescent. Cette histoire relayée par nos confrères du site britannique Metro, met en lumière la cruauté humaine dans son aspect le plus lugubre.

 Mâchoire enflée, contusions et un traumatisme qui le marquera pour très longtemps. Telles sont les conséquences de la brutalité d’un jeune « boxeur » qui a confondu la rue avec un ring, un jeune camarade malade avec un adversaire de boxe. La sanction imposée par les services de police ? Une simple lettre d’excuse à la victime.

Une maman outrée par tant d’indifférence

Selon Kim Mealor, la maman de Makenzie, le jeune homme aurait été attiré à la gare ferroviaire par des camarades avant qu’un adolescent ne l’agresse sauvagement. Après avoir été interrogé par la police, celle-ci a décidé qu’une simple lettre d’excuse serait une sanction suffisante.

Kim Mealor, indignée par cette décision a déclaré à nos confrères du site Metro : « Mon fils est rentré à la maison dans un sale état. L’agresseur avait menacé de le brutaliser près de trois semaines avant qu’il ne passe à l’acte. Quand j’ai vu la vidéo sur les réseaux sociaux, j’étais dégoûtée. »



Le jeune garçon est aujourd’hui en état de choc, selon sa maman : «  Il ne mange plus et les médicaments qu’il prend pour soigner ses blessures aggravent son état. Cela a un impact énorme sur sa vie ».

Ce garçon autiste de 14 ans a été roué de coups par un autre adolescent pendant que ses camarades riaient

Lorsque Kim a demandé une explication aux services de police, l’un d’eux a simplement répondu « Ce ne sont que des enfants ». Ainsi, selon la logique de ces policiers, sous prétexte de n’avoir que 14 ans, un enfant a le droit d’agir comme une brute sans aucun scrupule.

Ce laxisme immoral est pour le moins déplorable. Mme Mealor a déclaré « Ce garçon mérite d’être trainé devant le tribunal pour recevoir une correction appropriée. Il a besoin d’apprendre qu’on ne peut pas frapper des personnes handicapées et incapables de se défendre. C’est honteux qu’il s’en tire aussi facilement. Je suis furieuse et en colère ».

Ce garçon autiste de 14 ans a été roué de coups par un autre adolescent pendant que ses camarades riaient




Une porte-parole de la police a justifié leur décision en qualifiant la punition de « juste et appropriée », elle a déclaré : « Les officiers de la police locale du port d’Ellesmere ont interrogé toutes les personnes impliquées, le jeune garçon s’est rendu volontairement à un poste de police et a admis sa part de responsabilité dans l’incident. Après une enquête approfondie, nous sommes parvenus à ce que nous estimons être une punition juste et appropriée ».

L’agresseur a été renvoyé de la salle de boxe où il s’exerce, une réaction qui a le mérite d’être plus ferme que celle de la police.

Pour mieux comprendre l’autisme

L’autisme, ou les troubles du spectre autistique (TSA), est un trouble neurocomportemental qui apparaît généralement dès l’enfance et dure toute la vie. Cela a une incidence sur la façon dont la personne atteinte réagit avec les autres, communique et assimile les informations.

Le trouble du spectre autistique comprend un large spectre de symptômes. Les personnes souffrant de TSA peuvent avoir des problèmes de communication et ont du mal à comprendre ce que les autres pensent ou ressentent par exemple. Ils ne vont pas s’exprimer par des mots distincts et ont du mal à formuler clairement leurs phrases.



Les symptômes du TSA vont généralement apparaître dès les trois premières années de la vie d’un enfant. Ce dernier va avoir des comportements répétitifs et stéréotypés tels que se balancer, battre constamment des mains ou répéter la même phrase encore et encore. Un enfant atteint de TSA ne vous regardera pas dans les yeux lorsque vous lui parlerez par exemple, cela vous donnera l’impression qu’il est dans son propre monde.

La maladie est beaucoup plus développée chez les garçons que chez les filles et ne connait pas de frontières raciales ou sociales.

Les troubles classés dans le diagnostic du TSA comprennent :

  • Le trouble autistique : L’enfant présente des problèmes d’interaction avec les autres, de communication et donne l’impression d’être souvent perdu dans son imagination.
  • Le syndrome d’Asperger : L’enfant n’a aucun problème de langage, mais a des problèmes d’interactions sociales.
  • Le syndrome d’Helers : Trouble extrêmement rare, l’enfant atteint se développera normalement pendant au moins les deux premières années de sa vie, puis perdra une partie ou la plupart de ses aptitudes de communication
  • Le trouble envahissant du développement (TED) : L’enfant présente certains troubles autistiques mais ne rentre pas dans les autres catégories.




Source : santeplusmag.fr

crédit photo : Pinterest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.