Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Homme écrasé par un chauffeur de bus à Paris : les effroyables détails du drame



Sam,

Une querelle après une collision s’est terminée par l’homicide d’un automobiliste mardi 28 mai en pleine journée devant des témoins horrifiés. Le conducteur du bus a été mis en examen et écroué.

Une altercation entre automobilistes comme il s’en déroule fréquemment sur Paris. Mais cette fois-ci la dispute a dérapé jusqu’à ce que l’irréparable soit commis.

Mardi 28 mai, vers 15 h 30, une simple collision entre un bus touristique de la compagnie City Sightseeing Paris et un véhicule de société et le ton va vite monter entre les deux conducteurs.

L’automobiliste, un Parisien âgé de 56 ans, ayant été percuté par le grand bus à étage sort de son véhicule de société pour constater les dégâts avant d’aller à la rencontre du chauffeur de bus de 46 ans. 

Et très rapidement la situation va s’envenimer : les deux hommes crient, en viennent aux mains et c’est là que tout bascule.

Sa tête éclate contre la vitre

Le chauffeur du bus redémarre et tourne violemment à gauche sur l’homme avec qui il se dispute. Un autre bus arrive sur la gauche et l’homme toujours à pied est projeté et écrasé entre les deux carrosseries des bus. Jusqu’à ce que sa tête éclate contre la vitre. L’homme s’est ensuite écroulé.

« Les images des caméras de vidéosurveillance sont effroyables, commente une source proche de l’enquête interrogée par nos confrères du Parisien. La victime est tombée morte au sol. Les gens hurlaient ! »

Des touristes témoins traumatisés

Dans le bus touristique, des Américains et des Australiens des adultes mais aussi des enfants venus visiter Paris étaient malheureusement aux premières loges de ce drame. Ils sont traumatisés. Ils ont été pris en charge par une équipe psy de l’hôpital Necker.

Le test d’alcoolémie du chauffeur du bus parisien est négatif. Placé en garde à vue juste après le drame, l’homme a été mis en examen et placé en détention pour homicide volontaire, ce jeudi 30 mai.

Source : midilibre.fr

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.