Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Le « mois sans se plaindre » vient de commencer



Sam,

mois sans se plaindre
Pinterest

Parmi les centaines de challenges qui pullulent sur les réseaux, celui-ci ne manquera pas de faire son petit effet sur votre quotidien ! A compter du 1er avril, fini de broyer du noir et de se lamenter sur les futilités du quotidien. Il est temps de dire au revoir à la négativité et de voir la vie en rose. Relayé par Elle Belgique, ce défi du mois vous fera oublier la morosité des mauvais jours et insufflera un vent nouveau sur votre vie !

Plus vous donnez de la valeur à des pensées négatives, plus celles-ci sont susceptibles de s’enraciner dans votre cerveau. Résultat des courses : vous créez un environnement propice au développement d’idées noires et votre moral en prend un coup. À cet effet, un groupe de belges prend l’initiative de lancer le « mois sans se plaindre » pour redonner un coup de fouet à toutes ces personnes qui se font engloutir par leurs soucis du quotidien.

Un mois sans se plaindre : qu’en pensent les experts ?

Dans le livre Games People Play publié en 1964, le psychiatre Eric Berne identifie l’action de se plaindre comme l’un des nombreux mécanismes sociaux d’interaction entre les individus. Utilisé par chacun à des fins différentes, il serait synonyme de nombreuses stratégies de communication. Dans certains cas, ce serait une manière d’attirer l’attention sur soi comme en témoignent les personnes accros à l’expression « oui, mais ». Selon cet expert, celles-ci seraient beaucoup plus focalisées sur l’action de se plaindre plutôt que sur l’aide ou les solutions qu’elles pourraient potentiellement recevoir. Par conséquent, leurs plaintes seraient inutiles et amèneraient de la négativité dans leur vie.

D’après la psychothérapeute Tina Gilbertsoncertaines plaintes seraient positives sur le plan psychologique lorsqu’elles sont émises ou formulées de la bonne manière. Comme elle explique dans Forbes, reconnaître les sentiments négatifs que nous ressentons est parfois une étape nécessaire avant de se sentir mieux. Ainsi, ce serait une manière de libérer notre conscience afin de laisser les bonnes ondes prendre place.

Cependant, il est très important de nuancer entre les plaintes émises à tout va et les plaintes qui sont exprimées dans un but précis. En effet, celles-ci deviennent inutiles lorsqu’elles sont redondantes et peuvent affecter vos relations sociales.

Source : santeplusmag.fr

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.