Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Les personnes qui se rongent les ongles sont exceptionnelles d’après les scientifiques



Sam,

sante plus

Nous connaissons tous des personnes qui ont la fâcheuse habitude de se ronger les ongles. Et très souvent, nous associons ce geste à un excès de nervosité qui ne peut être exprimé ou évacué autrement. Ce n’est pas faux, mais il y a tout de même une chose à savoir sur les personnes qui se rongent les ongles : elles seraient dotées d’une qualité particulière…

Se ronger les ongles, s’arracher les poils ou se mordiller les lèvres sont de mauvais comportements centrés sur le corps, que l’on adopte lorsqu’on souffre d’anxiété, de stress ou de frustration. Mais une récente étude canadienne effectuée sur des personnes ayant ces troubles du comportement révèle des choses très intéressantes…

DES PERFECTIONNISTES-NÉS !

L’étude en question s’est appuyée sur 48 personnes, dont la moitié souffrait de ce trouble comportemental. Les chercheurs ont analysé leur comportement pour essayer de déterminer l’origine de cette mauvaise habitude.

Il leur a été demandé de remplir des questionnaires où il fallait décrire leurs émotions, dont la colère, l’anxiété, l’irritabilité, l’ennui, etc. Dans cette même étude, les participants ont été soumis à des situations stressantes afin d’évaluer la réaction de chacun face à celles-ci.

Dr Kieron O’Connor, qui a été à la tête de l’étude et l’a publiée dans le Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry, affirme que les individus ayant des comportements répétitifs seraient des personnes perfectionnistes, ce qui explique le fait qu’elles soient incapables de se détendre et d’effectuer des taches à un rythme normal. Il ajoute dans son article que ces personnes sont frustrées, impatientes et surtout insatisfaites lorsqu’elles n’atteignent pas leurs objectifs, et ressentent très rapidement de l’ennui.
La frustration, l’ennui, l’impatience et le perfectionnisme seraient donc à l’origine de ces comportements répétitifs.

TROP D’ÉNERGIE À REVENDRE !

L’étude faite par Dr Kieron O’Connor a aussi révélé qu’un trop plein d’énergie mal employée pouvait également provoquer ces troubles comportementaux. Les individus soumis aux tests ont été mis dans des situations stressantes différentes, comme par exemple l’isolement pendant quelques minutes dans une pièce. Il a été prouvé que les personnes sujettes à des angoisses, à l’impatience et à l’ennui commençaient à se ronger les ongles. Dr O’Connor a expliqué ce phénomène par ce qu’il appelle « un afflux d’énergie » auquel ils ont fait face et qu’ils n’ont pas su exploiter à bon escient.

Se ronger les ongles peut donc révéler une mauvaise dépense de l’énergie qui est en nous, c’est un comportement que l’on adopte lorsque l’on fait face à une situation et que l’afflux d’énergie en nous n’est pas utilisé de manière productive.

UNE THÉRAPIE COGNITIVE

Selon le Dr O’Connor, il existerait deux façons différentes de résoudre ce problème et de traiter ces troubles comportementaux.

La première serait de remplacer ces habitudes involontaires par des activités qui exploitent au mieux ce côté « perfectionniste » chez l’individu.

La seconde solution serait de suivre une thérapie cognitive qui consisterait à observer les pensées et comportements de l’individu pour mieux canaliser l’énergie et apprendre à mieux gérer les situations stressantes qui provoquent ces troubles comportementaux. D’après lui, la deuxième solution serait plus efficace et de loin meilleure car elle consistera à traiter le problème dès la racine par le biais d’une thérapie.

LES SÉQUELLES PHYSIQUES

Maintenant que vous savez l’origine de ces troubles comportementaux, il est important d’en connaître les séquelles sur votre santé. Vous ferez ainsi un effort sur vous-même pour apprendre à vous défaire de cette mauvaise habitude.

Les chiffres révèlent que 30% des enfants, 45% des adolescents et 25% des adultes se rongent les ongles, et cette habitude peut engendrer plusieurs problèmes de santé.

La première raison est que l’ongle est la zone qui contient le plus de bactéries dans le corps, notamment deux bactéries dangereuses : la E. coli et la Salmonelle. Se ronger les ongles peut permettre à ces bactéries de pénétrer dans le corps à travers les microcoupures, ce qui entraîne la formation d’infections cutanées comme la paronychie.

La formation de verrues peut également être causée par le rongement des ongles, et ce par la pénétration du Papillomavirus humain dans le corps. Ce virus est responsable de l’apparition des verrues et des boutons comme l’herpès.

Se ronger les ongles est une habitude qui use les dents, les fragilise et les détruit avec le temps. Aussi, vos dents supérieures risquent de se déchausser.

Vous pouvez toutefois vous aider des conseils de cet article pour apprendre à combattre cette mauvaise habitude une bonne fois pour toutes.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.