Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

La nombre de cas de cancer du côlon chez les femmes augmente ! Voici 5 symptômes à prendre très au sérieux



Les experts s’inquiètent de l’augmentation du nombre de personnes de moins de cinquante ans atteintes d’un cancer du côlon. Il y a seulement quelques années, les patients atteints de cancer du côlon étaient en majorité des hommes et des femmes d’âge avancé. De nos jours, les personnes de moins de cinquante ans risquent quatre fois plus d’avoir un cancer du côlon que dans les années quatre-vingt-dix.


Chinnapong / Shutterstock.com

Michael Sapienza, PDG de Colorectal Cancer Alliance (en français, « L’Alliance contre le Cancer Colorectal », la plus grande et la plus ancienne organisation à but non-lucratif des États-Unis à lutter contre le cancer du côlon), a confié à Today (émission de télévision matinale américaine) que les docteurs ne savaient pas exactement ce qui se passait, mais qu’il fallait que les femmes soient sur le qui-vive.



Beaucoup de gens interprètent les symptômes du cancer colorectal de façon incorrecte parce qu’ils imaginent qu’ils ne sont pas susceptibles d’avoir cette maladie. C’est une erreur très dangereuse. De nos jours, il est plus important que jamais de vérifier si l’on a les signes susceptibles d’indiquer que l’on souffre d’un cancer du côlon.

La fatigue

Juta / Shutterstock.com

C’est l’un des symptômes du cancer du côlon les plus courants. Les femmes atteintes de cette maladie se sentent souvent épuisées ou faibles dans l’ensemble parce que les tumeurs saignent lentement dans l’appareil digestif, ce qui, avec le temps, prive le corps de globules rouges et de fer. La conséquence est que l’on finit par souffrir d’anémie ferriprive, ce qui donne une sensation de fatigue et / ou d’essoufflement extrême.

aslysun / Shutterstock.com

Les saignements au rectum

gpointstudio / Shutterstock.com

De nombreuses femmes interprètent mal ce symptôme parce que les saignements rectaux peuvent souvent être le signe de plusieurs autres maladies moins graves comme les hémorroïdes ou une lésion anale mineure. En fait, beaucoup des femmes auxquelles on a diagnostiqué un cancer rectal ou colorectal disent qu’elles ont d’abord cru qu’elles avaient des hémorroïdes dues à des démangeaisons et à des saignements. Si vous souffrez de saignements rectaux, allez consulter un médecin, surtout si cela vous arrive pour la première fois.

Le sang dans les selles



Petrovic Igor / Shutterstock.com

Les traînées rouges pourront donner à vos selles un air très foncé ou les faire ressembler à du goudron (ce qui indique la présence de sang séché). Si vous constatez que vous avez régulièrement du sang dans les selles, il faudra s’en inquiéter.

Des changements d’habitudes intestinales inexpliqués

aslysun / Shutterstock.com

Les tumeurs peuvent provoquer une modification de la consistance, de la forme ou de la fréquence de vos selles. Vous pourrez avoir des symptômes comme de la constipation, de la diarrhée ou, après que vous êtes allée aux toilettes, la sensation que votre intestin ne se vide pas entièrement. Vous pourrez même remarquer l’apparition de selles de forme cylindrique, ce qui se produit en général quand le cancer bouche l’intestin. Si ces symptômes durent plus d’une semaine, vous devrez aller consulter un médecin.

Des douleurs à l’estomac



tanja-vashchuk / Shutterstock.com

D’autres signes de cancer du colon ou de cancer colorectal comprennent une sensibilité du ventre ou l’apparition de crampes, de nausée ou de vomissements. En général, cela signifie que le cancer s’est étendu au-delà de l’intestin.

decade3d – anatomy online / Shutterstock.com

Malheureusement, un des gros problèmes que pose le cancer colorectal, c’est que, au stade initial, il ne présente généralement aucun signe visible. Donc, assurez-vous de passer régulièrement des tests de dépistage comme une coloscopie pour vérifier où vous en êtes.

Stasis Photo / Shutterstock.com

Si vous effectuez cette procédure, il sera peut-être possible de retirer des amas de cellules qui se forment dans la paroi du côlon avant qu’elles ne deviennent cancéreuses.

Source : Prevention

Cet article n’est donné qu’à titre informatif. N’ayez pas recours à l’automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d’utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l’utilisation des informations fournies dans cet article.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.