Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Paris : 30 000 euros trouvés dans quatre chaussettes



Sam,

Des contrôles de police en gare du Nord et à Châtelet-Les Halles ont permis d’interpeller deux hommes détenteurs de fortes sommes d’argent, vendredi et samedi. Près de 150 000 euros au total.

 Les policiers ont saisi 118 900 euros sur M., à la gare de Châtelet-Les Halles.
Les policiers ont saisi 118 900 euros sur M., à la gare de Châtelet-Les Halles. DR

30 000 euros dans les chaussettes de J. 118 900 euros dans le sac de M. De l’aveu même d’une source policière, la BRF (brigade des réseaux franciliens) a fait « deux très bonnes pioches », vendredi et samedi, dans deux gares parisiennes. Les deux hommes sont pour l’instant en garde à vue pour « recel de vol et non justification de ressources ».

Leurs interpellations ont eu lieu dans le cadre d’une réquisition du procureur auprès du tribunal de grande instance de Paris, lors d’opérations conjointes dans les gares d’Île de France. La feuille de route des fonctionnaires de police : « contrôles d’identité et inspection visuelle des bagages ».

Il tente de cacher un téléphone… dans une voiture de police

Ce samedi, à 11h50, gare du Nord, des policiers de la BRF constatent qu’un homme « marque un temps d’arrêt en les voyant » et change de direction. Ils décident de le contrôler.

J., 35 ans, demeurant au Mée-sur-Seine (Seine-et-Marne), sort une photocopie de passeport congolais. Après vérifications, il apparaît inscrit au fichier des personnes recherchées.

Très mal à l’aise, le trentenaire fait tomber des papiers : actes de naissance vierge avec des cachets officiels, plusieurs photos d’identité de différentes personnes et divers justificatifs de domicile. J. cherche aussi à dissimuler un sac derrière lui. Les policiers lui demandent de l’ouvrir.

À l’intérieur, ils trouvent quatre chaussettes, d’où sortent des liasses de billets. Plus de 30 000 euros en liquide, dont il ne justifie pas la provenance.

L’histoire ne s’arrête pas là. Interpellé et menotté, J. cherche à se débarrasser d’un téléphone portable, en le cachant entre les sièges de la voiture de police, qui l’emmène au poste.

118 900 euros présentés comme des « biscuits » pour des enfants de Guinée

La veille, à la gare de Chatelet-Les Halles (1er), un autre équipage de la BRF en patrouille remarque un homme porteur d’un sac plastique. Lui aussi « marque un temps d’arrêt, à leur vue », selon une source proche de l’enquête.

M., un Guinéen de 32 ans, ne présente qu’un passe Navigo et affirme résider au Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne). Son sac intéresse les policiers, d’autant qu’il cherche à le dissimuler. À l’intérieur, onze cartes bancaires et des liasses de petites et grosses coupures sont découvertes, pour un montant total de 118 900 euros.

Interrogé sur la provenance, M. avance trois versions successives : « Il ne sait pas ce que le sac contient », « C’est un cadeau pour son frère » et enfin, « Ce sont des biscuits à envoyer à des enfants au pays ».

Encore des questions sans réponse

M., également inscrit au fichier des personnes recherchées, est interpellé, menotté et ramené au poste de police de la gare de Lyon. Les billets ont été vérifiés. Ils sont authentiques.

L’enquête se poursuit pour les policiers, qui ont encore beaucoup de questions sur ces deux affaires : d’où vient l’argent ? Quelles filières ont-elles alimentées ? De quelles complicités éventuelles dans les administrations, J. a-t-il pu bénéficier ? Les charges contre J. et M. pourraient encore s’alourdir.

Source : Leparisien.fr

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.