Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Un policier municipal d’Arles roulait avec de fausses plaques d’immatriculation



Sam,

 

L’ancien chef de la police municipale d’Arles a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir roulé avec de fausses plaques d’immatriculation. Il avait été contrôlé par les gendarmes dans le Gard en septembre dernier.



4 mois de prison avec sursis pour un policier municipal d'Arles (photo d'illustration)4 mois de prison avec sursis pour un policier municipal d’Arles (photo d’illustration) © Maxppp – Bruno Levesque

Arles, France


Le 24 septembre dernier, ce policier municipal est arrêté dans le secteur de Remoulins (Gard) au volant d’un véhicule équipé de fausses plaques d’immatriculation.  Il explique aux gendarmes qu’il fait cela « pour ne pas perdre de points sur son permis de conduire en cas d’infractions routières. » Or il se trouve que l’homme au volant n’est autre que le chef de la police municipale d’Arles. Fonction qu’il occupe depuis quelques mois seulement et dont il sera rapidement suspendu par le maire pour faute grave.

Quatre mois de prison avec sursis

Lundi, lors de l’audience devant le tribunal correctionnel de Nîmes, il est en arrêt maladie. Il dit alors « regretter » ses actes, mais « les assumer ». Le procureur avait requis quatre mois de prison avec sursis, 2.500 euros d’amende et une suspension de permis de conduire de 15 mois. L’ex-policier municipal écope finalement bien de quatre mois avec sursis mais de seulement mille euros d’amende et un retrait de six points sur son permis de conduire.


Source : Francebleu.fr

Crédit photo : Maxppp

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.