Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Un agriculteur a été condamné à une amende de 8 000 euros car ses vaches étaient trop bruyantes



Sam,

Les plaintes contre les bruits de la campagne ne cessent d’être de plus en plus fréquentes parmi les citadins résidant occasionnellement dans la zone rurale, le maire de Gironde demande à protéger «le chant du coq, le meuglement de la vache, le braiment de l’âne» et à les classer au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.


Désormais, Ils font partie du paysage sonore de la campagne : le meuglement de la vache, le chant du coq, le braiment de l’âne – une multitude de sons et de bruits qui sont inévitables quand on s’écarte de la ville.

Les plaintes contre les bruits de la campagne ne cessent d’être de plus en plus fréquentes parmi les citadins résidant occasionnellement dans la zone rurale, le maire de Gironde demande à protéger «le chant du coq, le meuglement de la vache, le braiment de l’âne» et à les classer au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco..

 

 


.

Et pourtant il y a des gens à tel point dérangés par les bruits qualifiés pourtant d’«utiles» par les agriculteurs, qu’ils décident de porter plainte.

 

 
 

Sur l’île d’Oléron, les vacanciers veulent clore le bec de Maurice, le coq qui chante trop tôt pour eux

 
L’affaire avait ému dans la commune. Mais cette histoire est loin d’être un cas isolé.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.