Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

Une femme enterrée vivante au Brésil? « Le corps était chaud »



Source: GloboLes proches de Rosangelina Almeida dos Santos ont également donné leur avis dans cette affaie. Ils affirment que que « des traces de lutte étaient visibles » sur le corps de la jeune femme, comme « des blessures aux mains et au front ». © (Twitter).

VIDÉO Des proches de Rosangelina Almeida dos Santos assurent avoir ouvert son cercueil onze jours après son enterrement et découvert « des traces de lutte ».



Ce fait divers a été rapporté par le site brésilien G1. La famille de Rosangela Almeida dos Santos est convaincue: la femme de 37 ans a été enterrée par erreur à Riachao das Neves, au nord-est du Brésil.Choc septique
Rosangela Almeida dos Santos a été enterrée le 29 janvier dernier. Selon le certificat médical, un choc septique serait la cause officielle de son décès. Le 9 février, ses proches ont été contactés par des personnes vivant à deux pas du cimetière.



« Je me suis rendue en face de la tombe et j’ai entendu plusieurs fois taper. J’ai pensé que des enfants jouant par là me faisaient une blague. Puis j’ai encore entendu gémir deux fois, et plus rien », s’est souvenue Natalina Silva au site web G1.

« Il n’était pas froid »
Sur une vidéo diffusée dans les médias locaux, on peut voir un groupe d’hommes ouvrir le cercueil en bois de la défunte (voir sous l’article).

« De très nombreuses personnes ont assisté à l’ouverture du cercueil ce soir-là et ont touché le corps de Rosangela. Il n’était pas froid, il était chaud », a déclaré Ana Francisco Dias, une autre riveraine, à la télévision Globo.

« Des clous desserrés »
Les proches de Rosangelina Almeida dos Santos affirment que « des traces de lutte étaient visibles » sur le corps de la jeune femme, comme « des blessures aux mains et au front ».



« Des clous se trouvant à l’intérieur du cercueil avaient été en partie desserrés, comme si elle avait tenté de s’échapper », a conclu sa maman. Une enquête a été ouverte.

Source 7 sur 7.be

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.