Humours, blagues, histoires droles, comiques, rigolotes et Informations gratuites.

« Cela va être un enfer fiscal » : l’association 40 millions d’automobilistes s’insurge contre la hausse du gasoil au 1er janvier



Daniel Quéro, président de l’association 40 millions d’automobilistes, a réagi, samedi sur franceinfo, alors que les taxes sur le diesel vont augmenter de près de 10% à compter du 1er janvier.

Une personne fait le plein de gasoil dans une station-service de Brest, dans le Finistère, le 29 mai 2017. (FRED TANNEAU / AFP)

« Un centime d’augmentation sur le diesel représente 350 millions de taxes supplémentaires dans les poches de l’État », a expliqué Daniel Quéro, samedi 30 décembre sur franceinfo, alors que le prix des carburants va augmenter lundi 1er janvier. Selon le président de l’association 40 millions d’automobilistes, la hausse de 10% des taxes sur le diesel en 2018 « va ponctionner plus de 3 milliards d’euros dans les poches des automobilistes ».

Si le gazole est de loin le premier carburant vendu en France, un rééquilibrage a été entamé depuis 2015 pour rapprocher son prix de celui de l’essence. En janvier 2018, les taxes sur les carburants seront relevées de 7,6 centimes par litre pour le diesel et de 3,9 centimes pour l’essence. L’objectif de l’État est d’aligner la fiscalité du diesel sur celle de l’essence d’ici 2021.



franceinfo : La fiscalité est-elle un bon outil pour inverser la tendance et favoriser les voitures moins polluantes ?

Daniel Quéro : Dès lundi [1er janvier], on va assister à une hausse massive du prix des carburants avec une ponction tout aussi massive du pouvoir d’achat des automobilistes. Un centime d’augmentation sur le diesel représente 350 millions de taxes supplémentaires dans les poches de l’État. Cela va donc ponctionner plus de 3 milliards d’euros dans les poches des automobilistes. Pensez-vous qu’avec cela, l’automobiliste va pouvoir acheter des véhicules neufs moins polluants ? C’est contre-productif. Si on veut équilibrer le gasoil par rapport à l’essence, il suffirait de baisser la fiscalité sur l’essence pour faire en sorte que les gens ne voient pas leur pouvoir d’achat amputé.



Les automobilistes peuvent obtenir des aides pour acheter des véhicules électriques ou hybrides…

C’est un marché marginal. D’ailleurs, le malus est renforcé. On ne voit quasiment plus de bonus. On ampute complètement le pouvoir d’achat des automobilistes. Comment vont-ils pouvoir acheter des véhicules neufs non polluants ? Ce n’est pas possible et c’est complètement stupide. En ce moment, les prix du pétrole sont en train de remonter à 60 dollars. En 2012, c’était le double. Si ça remonte encore, on va assister à une ponction énorme pour les automobilistes.



Si cet argent est utilisé pour développer les transports en communs, est-ce une mesure plus acceptable pour vous ?

Il y a les prix des autoroutes, le malus renforcé, les amendes de stationnement et cette mesure fiscale sur le gasoil. Pour le budget de l’automobiliste en 2018, cela va être l’enfer fiscal. Comment voulez-vous que l’automobiliste consacre encore un budget pour acheter un véhicule non polluant ? C’est une politique que l’on ne comprend pas. On a vraiment l’impression qu’on veut remplir les caisses de l’État.

 

Source: franceinfo

Crédit photo: (FRED TANNEAU / AFP)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.